C’est notre Histoire

Famille Ruggieri

Ferdinando Ruggieri con i figli Lucia, Marialuisa e Innocenzo

“L’élégance peut s’apprendre, le style non…”

Né en 1849, Innocenzo Lorenzo Ruggieri, originaire des Abruzzes, arrive à Cagliari en 1886 avec sa famille ; il s’installe dans le quartier de la Marina où il exercera différentes activités commerciales. Dans sa boutique du Portico di Sant’Antonio, il y avait de tout : des tissus aux tableaux de peinture en passant par des bijoux en or et des accessoires, du fil et des aiguilles, des écheveaux de laine, des valises et bien d’autres choses encore…

Ferdinando Ruggieri, le onzième de ses fils, amateur de boxe, poursuivra les activités de son père, toujours dans le même quartier. Avec son épouse Anna Pirlo, mère de famille et travailleuse infatigable, ils se consacreront notamment au commerce florissant de détail et de gros de tissus et d’étoffes.

Ferdinando Ruggieri con la moglie Anna Pirlo
Ferdinando Ruggieri
Ferdinando Ruggieri con la nipote

Toujours avec l’aide de sa femme mais également de ses quatre enfants – Ruggero, Lucia, Marialuisa et Innocenzo-, Ferdinando s’adonne également à la construction et en 1973, ouvre les portes du Sardegna Hotel.

Les enfants de Ferdinando, qui furent les véritables précurseurs du prêt-à-porter à Cagliari dans les années 60, intensifient leurs activités commerciales avec tellement d’habileté et de passion qu’ils gèreront 12 prestigieux magasins de vêtements, de chaussures et d’accessoires, vendant les meilleures marques italiennes et internationales.

Ferdinando Ruggieri nel 1930 con la Fiat Torpedo 520

Ruggero, le fils aîné de Ferdinando, licencié en économie, a d’abord été athlète puis président de l’Amsicora de 1983 à 2009, le plus ancien club sportif de Sardaigne (dont le stade a accueilli le championnat – le Scudetto – que l’équipe de foot de Gigi Riva remporta à Cagliari en 1969-70). Il s’était en outre chargé de la gestion de l’hôtel dès son ouverture en contribuant ainsi de manière significative au développement du tourisme à Cagliari.

Ferdinando Ruggieri con i figli Lucia, Marialuisa e Innocenzo
I quattro fratelli Ruggero, Lucia, Marialuisa e Innocenzo Ruggieri
Anna Pirlo con i figli Lucia, Marialuisa e Innocenzo

En 1989, Ruggero s’intéresse à d’autres activités et passe le relais à son frère Innocenzo, également licencié en économie, qui se distingua dès son plus jeune âge par sa détermination et son amour du sport, en particulier de l’athlétisme. C’est d’ailleurs dans cette discipline qu’il bat un record pour la Sardaigne, obtient les titres universitaires italiens dans les spécialités des 400 mètres haies et du relais 4×100, et remporte 25 titres sardes dans différentes spécialités, à savoir 2 premières place dans le Décathlon, différents autres titres dans les 100, 200, 400 mètres ainsi que les relais. Il a même été appelé à s’entraîner avec l’équipe nationale italienne.

Innocenzo Ruggieri

Innocenzo, que tous les Cagliaritains connaissent sous le pseudonyme de Lilli, a une forte intuition pour les affaires et une grande obstination ; au fil des années, il modernise l’hôtel en en restaurant les parties communes et les chambres avec une grande attention aux détails et en faisant des investissements importants. Son neveu Gianluca et sa sœur Marialuisa (propriétaire de la prestigieuse boutique Seventyfive depuis plus de cinquante ans) sont en affaire avec lui. Cette dernière épouse Giorgio Mazza – le propriétaire des plus importants cinémas de Cagliari de l’époque – qui, avec son sens inné de l’esthétique, l’aide à relooker le Sardegna Hotel avec des antiquités de valeur : ainsi le Sardegna Hotel deviendra-t-il un hôtel 4 étoiles aussi luxueux que moderne.

Marialuisa Ruggieri con i figli Ludovico e Gianluca Mazza
Giorgio Mazza riceve nel 1961 il Premio Anziani del Cinema dal Ministro del Turismo e Spettacolo

Depuis 1994, c’est Gianluca Mazza – le fils de Marialuisa -, amoureux du sport et de la nature qui, après avoir remporté de nombreux succès en qualité de joueur de tennis et obtenu une licence en économie et commerce, gère l’entreprise familiale et l’hôtel. Il y fait montre de l’efficience familiale dans une atmosphère toujours soignée et hautement professionnelle.

Gianluca Mazza
Gianluca Mazza

Le restaurant La Scala, véritable fleuron de cet hôtel, est devenu de plus en plus populaire au fil des années en se distinguant, même auprès de sa clientèle cagliaritaine, pour l’authenticité et la fraîcheur des meilleurs ingrédients locaux, la compétence de son Chef et la courtoisie du personnel.

Avec le même style inimitable, la famille Ruggieri achète et rénove l’Antico Caffè en 1992, le café historique le plus illustre de la ville. Construit en 1855 sur la Piazza Costituzione au pied du Bastion Saint-. Remy, il retrouve sa gloire d’antan grâce à la protection du ministère de la Culture. Aujourd’hui tout comme hier, ce café littéraire, récompensé par « Gambero Rosso » avec la note la plus élevée (3 tasses et 3 grains de café), demeure parmi les 11 meilleurs cafés d’Italie et fait encore partie de l’histoire et de la vie cagliaritaine.

Menu

INFO COVID-19

IL NOSTRO IMPEGNO PER UN SOGGIORNO IN TOTALE SICUREZZA E TRANQUILLITÀ
 
Consulta le nostre procedure >>
x